Poème de l’amour – Anna de Brancovan, comtesse de Noailles

Ajouter un commentaire

Si tu rencontrais par moment
Des yeux qui sans désir inspectent
Ce qui m’émeut craintivement,
– Ton être sombre et véhément,
Ta belle voix vague et directe,
Ton beau regard sûr et dément –

Dis-le-moi, pour je connaisse
Ces yeux qui te voient sans amour,
Et qui sauront peut-être un jour
Me consoler de ma tristesse !…

Poème de l’amour
Poèmes de Anna de Brancovan, comtesse de Noailles

Citations de Anna de Brancovan, comtesse de Noailles

Laisser une réponse