Complainte amoureuse – Alphonse Allais

5 Commentaires

Oui dès l’instant que je vous visBeauté féroce, vous me plûtesDe l’amour qu’en vos yeux je prisSur-le-champ vous vous aperçûtesAh ! Fallait-il que je vous visseFallait-il que vous me plussiezQu’ingénument je vous le disseQu’avec orgueil vous vous tussiezFallait-il que je vous aimasseQue vous me désespérassiezEt qu’enfin je m’opiniâtrasseEt que je vous idolâtrassePour que vous m’assassinassiez … Lire la suite­­