Poème de l’amour – Anna de Brancovan, comtesse de Noailles

1 Commentaire

Je bénis le sommeil, lui seul peut déformer
Par sa ténèbre étroite, habile et travailleuse,
Les traits de ton image où mon âme amoureuse,
Sachant tous tes défauts, ne voit rien à blâmer !

Je m’endors agitée, et, pareille aux voyages,
Débordante d’espoirs, d’attente, de projets;
Et puis, à mon réveil, engourdie encor, j’ai
La douceur de trouver ma raison lasse et sage.

Je ne souhaite rien; fidèle à mes soucis
Je songe tendrement à la tombe loyale
Où, descendue enfin dans la paix sans rivale,
J’oublierai les désirs dont j’ai souffert ici;

Et je ne cherche pas à me tromper moi-même
Sur le dur sentiment que tu m’as inspiré;
Non, je ne t’aime pas avec l’honneur sacré,
Avec l’esprit ravi! Non, pauvre homme, je t’aime…

Et si ton hésitant, faible et modique orgueil
Ne peut s’accommoder de l’animale flamme,
Moi, du moins, j’eus le droit de voir périr des âmes
Pour les lèvres, les bras, les noirs cheveux et l’oeil !

Poème de l’amour
Poèmes de Anna de Brancovan, comtesse de Noailles

Citations de Anna de Brancovan, comtesse de Noailles

Une réponse à “Poème de l’amour – Anna de Brancovan, comtesse de Noailles”

  1. Thesis writing

    This is a nice post from your website. This post gives quality info. I’m certainly going to look into it. Very valuable tips are given here. These tips may help readers to make new idea on their own writing works. Anything we taken info from the blogs we have to implement that in for all objectives and purposes then only we can know that correct thing clearly.

    Répondre

Laisser une réponse