Poème de l’amour – Anna de Brancovan, comtesse de Noailles

Ajouter un commentaire

Demeure craintif, raisonnable,
Détourne-toi de ma bonté.
Que ce soit bien toi qui m’accables.
– Et refuse la volupté
Que t’offre mon coeur, irrité
Par sa cruauté charitable…

Poème de l’amour
Poèmes de Anna de Brancovan, comtesse de Noailles

Citations de Anna de Brancovan, comtesse de Noailles

Laisser une réponse