Poème de l’amour – Anna de Brancovan, comtesse de Noailles


Le plus hanté des deux amants
A moins besoin de son ivresse
Que de voir faiblir son tourment.
Il lui faut que cet excès cesse !

– Je ne veux pas mourir avant
De t’avoir trouvé moins charmant…

Poème de l’amour
Poèmes de Anna de Brancovan, comtesse de Noailles

Citations de Anna de Brancovan, comtesse de Noailles



Leave a Reply