Poème de l’amour – Anna de Brancovan, comtesse de Noailles


Mon esprit, séduit et plaintif,
A longtemps tàché de connaître
Ce qui me touche dans ton être,
– C’est ton beau regard attentif.

Ce noble état d’intelligence,
Ce coeur logique et curieux,
Font rêver, par tes sombres yeux,
Ma pétulante nonchalance.

– Et pourtant, ne sois pas surpris
Si cette qualité pensive
N’enveloppe pas mon esprit.

Je ne peux pas être attentive,
Parce que j’ai déjà compris !…

Poème de l’amour
Poèmes de Anna de Brancovan, comtesse de Noailles

Citations de Anna de Brancovan, comtesse de Noailles



Leave a Reply