Poème de l’amour – Anna de Brancovan, comtesse de Noailles

Ajouter un commentaire

Parfois on ne peut pas t’atteindre,
Atteindre ton coeur endurci;
Comment te distraire ou te plaindre
Si tu ne dis pas ton souci ?

Tu restes fier, et l’on peut croire
Qu’un rustre vient de t’indigner.
– Ainsi pâlissent dans l’Histoire
Les princes qui n’ont pas régné…

Poème de l’amour
Poèmes de Anna de Brancovan, comtesse de Noailles

Citations de Anna de Brancovan, comtesse de Noailles

Laisser une réponse