Envoyer une copie par email de 'Stavelot - Guillaume Apollinaire' à un ami

* Required Field






Separate multiple entries with a comma. Maximum 5 entries.



Separate multiple entries with a comma. Maximum 5 entries.


E-Mail Image Verification

Loading ... Loading ...

Une réponse à “Stavelot – Guillaume Apollinaire”

  1. Cochonfucius

    Le roi qui trop aimait son savoir sans saveur
    Sourit en recevant cette carte lancée
    Dans son courrier par la dame de ses pensées.
    S’il ne croit mériter une telle faveur,

    Il est réconforté d’une telle ferveur
    Et que se continue l’histoire commencée.
    Si son âme parfois est décontenancée,
    Si son esprit soudain en est rendu rêveur,

    Il suivra malgré tout l’aventureux chemin
    Qui va de chaque jour à chaque lendemain,
    Il suivra le tracé d’une absence de route,

    S’arrêtant pour dormir à l’ombre d’un buisson
    A l’heure où la forêt ne produit aucun son :
    Mais il entend celui de son coeur en déroute.

Les commentaires sont fermés