Poème de l’amour – Anna de Brancovan, comtesse de Noailles 1

Les mots sans qu’on les craigne ont d’effrayants pouvoirs, Ils sont les bâtisseurs hasardeux des pensées, L’âme la plus puissante est parfois dépassée Par ces rêves actifs que l’on voit se mouvoir. – Laissons se balancer dans leur ombre décente L’excessive tristesse et l’excessif besoin ! Confions le secret ou la hâte oppressante Au silence ...

Poème de l’amour – Anna de Brancovan, comtesse de Noailles

Que puis-je te laisser qui t’émeuve et survive À mon souffle triste et fervent ? Jamais ma passion ne semblait décisive À ton esprit sombre et mouvant ? Peut-être verras-tu un plus pur témoignage De mon inconcevable émoi Dans l’aveu sans propos, sans fièvre et sans image Des jours où j’eus pitié de moi ? ...

Poème de l’amour – Anna de Brancovan, comtesse de Noailles

Ce n’est pas cet excès qui m’enivre et m’accable Qui te rend si cher à mon coeur; La passion déçoit, tant le sort est instable; L’on souhaite en être vainqueur; Mais il est des moments oisifs comme des palmes Qui rendent légers et contents, Et je m’attache à toi par ces jours lents et calmes ...

Poème de l’amour – Anna de Brancovan, comtesse de Noailles

Si tu rencontrais par moment Des yeux qui sans désir inspectent Ce qui m’émeut craintivement, – Ton être sombre et véhément, Ta belle voix vague et directe, Ton beau regard sûr et dément – Dis-le-moi, pour je connaisse Ces yeux qui te voient sans amour, Et qui sauront peut-être un jour Me consoler de ma ...

Poème de l’amour – Anna de Brancovan, comtesse de Noailles

Lorsque tu ne seras, dans quelque humble retraite, Qu’un homme vieux et fatigué; Lorsque sera terni le charme que te prête Ton beau sourire triste et gai; Quand ton oeil studieux dont la langueur observe, Et même semble discuter, N’aura plus sa rêveuse et vigilante verve, Et son bleu calice éclaté, Quand nul ne fera ...

Poème de l’amour – Anna de Brancovan, comtesse de Noailles 3

Je ne t’aime pas pour que ton esprit Puisse être autrement que tu ne peux être Ton songe distrait jamais ne pénètre Mon coeur anxieux, dolent et surpris. Ne t’inquiète pas de mon hébétude, De ces chocs profonds, de ma demi-mort; J’ai nourri mes yeux de tes attitudes, Mon oeil a si bien mesuré ton ...

Poème de l’amour – Anna de Brancovan, comtesse de Noailles

Certes tu n’étais pas créé pour moi, cher être, Mais je le croyais, par désir ! Ma raison disait: non; mon coeur disait: peut-être ! Et l’on tâche à ne pas mourir ! Poème de l’amourPoèmes de Anna de Brancovan, comtesse de Noailles Citations de Anna de Brancovan, comtesse de Noailles

Poème de l’amour – Anna de Brancovan, comtesse de Noailles

Les vers que je t’écris ne sont pas d’Orient, Je ne t’ai pas connu dans de beaux paysages, Je ne t’ai vu mobile, anxieux ou riant, Qu’en des lieux sans beauté qu’animait ton visage. Tout le tragique humain je l’ai dit simplement, Comme est simple ta voix, comme est simple ton geste, Comme est simple, ...

Poème de l’amour – Anna de Brancovan, comtesse de Noailles

Le bonheur ainsi que l’ennui, Comme deux fleuves dans la nuit, S’en vont, rêveurs et téméraires, Se perdre dans les eaux amères. – Pourquoi nous semble-t-il toujours, Dans la peine ou bien dans l’amour, Qu’aucun des deux n’est éphémère ?… Poème de l’amourPoèmes de Anna de Brancovan, comtesse de Noailles Citations de Anna de Brancovan, ...

Poème de l’amour – Anna de Brancovan, comtesse de Noailles

Je suis sûre de ta bonté, Mais moins que du zèle trop tendre Dont j’accompagne tes méandres, Et que tu n’as pas mérité ! J’entends que tu parles, je rêve, Tout ce que tu dis me convainc; Mais ces mots précis seraient vains Sans ta lèvre qui se soulève. Je révère ton sens humain, Mais ...