Poème de l’amour – Anna de Brancovan, comtesse de Noailles


Parfois on ne peut pas t’atteindre,
Atteindre ton coeur endurci;
Comment te distraire ou te plaindre
Si tu ne dis pas ton souci ?

Tu restes fier, et l’on peut croire
Qu’un rustre vient de t’indigner.
– Ainsi pâlissent dans l’Histoire
Les princes qui n’ont pas régné…

Poème de l’amour
Poèmes de Anna de Brancovan, comtesse de Noailles

Citations de Anna de Brancovan, comtesse de Noailles



Leave a Reply