Poème de l’amour – Anna de Brancovan, comtesse de Noailles

J’ai perdu l’univers puisque tu me suffis, Je vois qu’il appartient aux autres; quelquefois Je songe à la grandeur que l’espace eut en moi, Mais j’ai quitté l’azur à cause que tu vis. Je regarde et j’entends les secrets mouvements De l’infini, des sons, des parfums, des couleurs; Mais l’air, l’arbre, les monts ne sont ...

Poème de l’amour – Anna de Brancovan, comtesse de Noailles

Je n’aime pas que tu me plaises, Que ton image permanente Me tente, me trouble, me hante Ah! connaître encor d’autres aises Échapper, adroite hirondelle, À ton enjôleuse faiblesse ! C’est par ta grâce qui me blesse Que je pourrais t’être infidèle… Poème de l’amourPoèmes de Anna de Brancovan, comtesse de Noailles Citations de Anna ...

Poème de l’amour – Anna de Brancovan, comtesse de Noailles

Quand je t’ai raconté l’histoire De mon amour grave, inquiet, J’ai pensé que je t’effrayais, J’ai cru que tu n’y pourrais croire. Mais sans honte, sans peur, sans gloire, Tu m’as dit que tu me croyais. – Tu m’as dit ces mots nécessaires, D’une voix sûre, et doucement; Quel autre cadeau peux-tu faire À ce ...

Poème de l’amour – Anna de Brancovan, comtesse de Noailles

Tu m’enchantes, je te supporte; Songe combien ce mot est doux ! J’abdique quand je deviens nous, J’accepte d’être cette morte; Ton charme, moins doux que tes torts, A dispersé ma solitude; C’est te préférer à mon sort, À ma vie, à son amplitude, Que de constater sans remords. Ce suave et secret accord Par ...

Poème de l’amour – Anna de Brancovan, comtesse de Noailles

Ne souffre pas; tu vois, je suis pourtant moi-même, Malgré les multiples aspects. Tu cherchais le repos ? Peut-être que tu m’aimes Pour cette absence de ta paix ! Concevais-tu vraiment que le bonheur existe ? Que l’on donne un ordre au destin ? N’avais-tu donc jamais, d’un oeil lucide et triste, Vu le lent ...

Poème de l’amour – Anna de Brancovan, comtesse de Noailles

J’ai, dès l’enfance, avec un oeil audacieux, Logé mon âme dans la nue; Le sol brillant m’était moins proche que les cieux Où jubilait ma bienvenue. Je croyais au vivace et radieux retour De ma tendresse dépensée: Confiance, désir, bondissements, pensée, Vous heurtiez un distrait séjour ! Lentement, en souffrant, je prenais l’habitude Que désormais ...

Poème de l’amour – Anna de Brancovan, comtesse de Noailles

C’est d’une adresse humble et savante De t’avoir aimé de la sorte, Car, par mon coeur qui se transporte En ta force heureuse et mouvante, Je ne vis plus d’être vivante, Et ne mourrai pas d’être morte ! Poème de l’amourPoèmes de Anna de Brancovan, comtesse de Noailles Citations de Anna de Brancovan, comtesse de ...

Poème de l’amour – Anna de Brancovan, comtesse de Noailles

Tu ne peux rien pour moi, puisque je t’aime, Un tel amour rend l’autre démuni. Garde ta force et ta tendresse même, Sache être pauvre auprès de l’infini. Je vois souvent ta peine sérieuse Et la bonté de tes beaux yeux pensants, Mais que me fait ton coeur reconnaissant ? La gratitude est plus mystérieuse ...

Poème de l’amour – Anna de Brancovan, comtesse de Noailles

Tu m’as quittée; adieu, je pense à toi. – Dans l’air du soir une horloge qui sonne ! – Calme du ciel, douceur de ta personne, Dans ta maison ta persistante voix ! Ta voix toujours, encor, loin de ma vie À qui pourtant tout de ton être est dû; Quelle que soit mon inlassable ...

Poème de l’amour – Anna de Brancovan, comtesse de Noailles

Azuré, faible, blessé Par le couteau de l’automne, L’été se meurt, affaissé Dans l’éther qui l’abandonne. C’est un jour étroit. – Refus D’opulence et de bien-être ! – Mon amour, toi qui ne fus Que tel que tu pouvais être, Sans rien au delà de toi, Sans effort contre toi-même, Sans ce frémissant émoi Dont ...