Poème de l’amour – Anna de Brancovan, comtesse de Noailles


Le désir accable et tourmente,
C’est une immuable saison
Qui règne, précise et démente.
Hardiment la noble raison
Qu’irrite l’aspect d’un coeur ivre
Combat l’ennemi clandestin.

– Mais qui voudrait encor survivre
Aux blessures de son destin,
Si l’on pouvait tuer l’instinct ?

Poème de l’amour
Poèmes de Anna de Brancovan, comtesse de Noailles

Citations de Anna de Brancovan, comtesse de Noailles



Leave a Reply