Poème de l’amour – Anna de Brancovan, comtesse de Noailles


Je n’aime pas que tu me plaises,
Que ton image permanente
Me tente, me trouble, me hante
Ah! connaître encor d’autres aises
Échapper, adroite hirondelle,
À ton enjôleuse faiblesse !

C’est par ta grâce qui me blesse
Que je pourrais t’être infidèle…

Poème de l’amour
Poèmes de Anna de Brancovan, comtesse de Noailles

Citations de Anna de Brancovan, comtesse de Noailles



Leave a Reply