Le Renard et les Raisins – Jean de La Fontaine 2


Certain renard gascon, d’autres disent normand,
Mourant presque de faim, vit au haut d’une treille
Des raisins mûrs apparemment,
Et couverts d’une peau vermeille.
Le galand en eût fait volontiers un repas ;
Mais comme il n’y pouvait atteindre :
" Ils sont trop verts, dit-il, et bons pour des goujats. "
Fit-il pas mieux que de se plaindre ?

Le Renard et les Raisins
Poèmes de Jean de La Fontaine

Citations de Jean de La Fontaine



2 thoughts on “Le Renard et les Raisins – Jean de La Fontaine

  1. Reply dicocitations Oct 16, 2009 4:37

    Un Renard, apercevant des grappes de raisin qui pendaient à une treille, faisait tous ses efforts pour les attraper et les manger; mais enfin, après avoir épuisé toutes ses ressources, ne pouvant y atteindre, il s'en alla. "Que faisais-je? disait-il pour se consoler: ces raisins ne sont pas mûrs". "Les faibles se couvrent ainsi du voile du mensonge quand ils ne réussissent pas".

  2. Reply dicocitations Oct 17, 2009 7:33

    Commentaires et observations diverses de MNS Guillon sur les fables de La Fontaine… – 1803.

    (1) Certain Renard Gascon, d'autres disent Normand. Veut-on parler d'un de ces fanfarons, qui, à les entendre, n'ont jamais tort, habiles qu'ils sont à sortir d'un mauvais pas par une saillie ? On dit: c'est un Gascon. D'un menteur adroit, cauteleux, qui sait se ménager un sens détourné dans tout ce qu'il dit ? c'est un Nor-mand. Les acteurs de La Fontaine sont des animaux , c'est un Renard : son Renard devient donc naturellement un Gascon ou un Normand, comme on voudra.
    On lit dans une comédie :
    L'intérêt est Normand, et l'honneur est Gascon.
    (Comédie du Triomphe de l'Intérêt, dans le Nouvelliste du Parnasse, T. I. page 66.)

Leave a Reply