L’ Ane et le petit Chien – Jean de La Fontaine 1

Ne forçons point notre talent, Nous ne ferions rien avec grâce : Jamais un lourdaud, quoi qu’il fasse, Ne saurait passer pour galant. Peu de gens, que le ciel chérit et gratifie, Ont le don d’agréer infus avec la vie. C’est un point qu’il leur faut laisser, Et ne pas ressembler à l’âne de la fable, ...

Le Jardinier et son Seigneur – Jean de La Fontaine 1

Un amateur du jardinage, Demi-bourgeois, demi-manant, Possédait en certain village Un jardin assez propre, et le clos attenant. Il avait de plant vif fermé cette étendue. Là croissait à plaisir l’oseille et la laitue, De quoi faire à Margot pour sa fête un bouquet, Peu de jasmin d’Espagne, et force serpolet. Cette félicité par un ...

La Mouche et la Fourmi – Jean de La Fontaine 1

La mouche et la fourmi contestaient de leur prix : " O Jupiter ! dit la première, Faut-il que l’amour-propre aveugle les esprits D’une si terrible manière, Qu’un vil et rampant animal A la fille de l’air ose se dire égal ! Je hante les palais, je m’assieds à ta table : Si l’on t’immole un bœuf, j’en goûte devant ...

Le Berger et la Mer – Jean de La Fontaine

Du rapport d’un troupeau, dont il vivait sans soins, Se contenta longtemps un voisin d’Amphitrie : Si sa fortune était petite, Elle était sûre tout au moins. A la fin, les trésors déchargés sur la plage Le tentèrent si bien qu’il vendit son troupeau, Trafiqua de l’argent, le mit entier sur l’eau. Cet argent périt par ...

Namouna – Chant troisième – Alfred de Musset

Où vais-je ? où suis-je ? Classiques français I Je jure devant Dieu que mon unique envie Etait de raconter une histoire suivie. Le sujet de ce conte avait quelque douceur, Et mon héros peut-être eût su plaire au lecteur. J’ai laissé s’envoler ma plume avec sa vie, En voulant prendre au vol les rêves de son ...

Namouna – Chant deuxième – Alfred de Musset

Qu’est-ce que l’amour ? L’échange de deux fantaisies Et le contact de deux épidermes Chamfort I Eh bien ! en vérité, les sots auront beau dire, Quand on n’a pas d’argent, c’est amusant d’écrire. Si c’est un passe-temps pour se désennuyer, Il vaut bien la bouillotte ; et, si c’est un métier, Peut-être qu’après tout ce n’en est ...

Namouna – Chant premier – Alfred de Musset

Une femme est comme votre ombre : courez après, elle vous fuit ; fuyez-la, elle court après vous. I Le sofa sur lequel Hassan était couché Était dans son espèce une admirable chose. Il était de peau d’ours, — mais d’un ours bien léché ; Moelleux comme une chatte, et frais comme une rose Hassan avait ...

Le Chat et un vieux Rat – Jean de La Fontaine 3

J’ai lu chez un conteur de fables, Qu’un second Rodilard, l’Alexandre des chats, L’Attila, le fléau des rats, Rendait ces derniers misérables. J’ai lu, dis-je, en certain auteur, Que ce chat exterminateur, Vrai Cerbère, était craint une lieue à la ronde : Il voulait de souris dépeupler tout le monde. Les planches qu’on suspend sur un ...

La Belette entrée dans un grenier – Jean de La Fontaine 1

Damoiselle belette, au corps long et fluet, Entra dans un grenier par un trou fort étroit : Elle sortait de maladie. Là, vivant à discrétion, La galante fit chère lie, Mangea, rongea : Dieu sait la vie, Et le lard qui périt en cette occasion ! La voilà, pour conclusion, Grasse, maflue et rebondie. Au bout de la ...

La Femme noyée – Jean de La Fontaine 1

Je ne suis pas de ceux qui disent : " Ce n’est rien, C’est une femme qui se noie. " Je dis que c’est beaucoup ; et ce sexe vaut bien Que nous le regrettions, puisqu’il fait notre joie. Ce que j’avance ici n’est point hors de propos, Puisqu’il s’agit en cette fable, D’une femme qui dans les flots ...